Appelez-nous +243 977 19 0034

Support

L’Entreprenariat des jeunes africains, motivation et couronnement : Clarisse IRIBAGIZA parmi les plus prometteurs

L’Entreprenariat des jeunes africains, motivation et couronnement : Clarisse IRIBAGIZA parmi les plus prometteurs

Une incroyable vague d’entrepreneurs transforment les économies sur le continent et les jeunes Africains créent de plus en plus d’entreprises remarquables qui résolvent des problèmes socio-économiques critiques, tout en générant des opportunités d’emploi et de la richesse dans la diversité des secteurs. C’est dire à quel point le potentiel est énorme sur les marchés africains et qu’il suffit d’avoir la bonne idée, les bonnes compétences, et surtout le bon environnement socio-économique pour réussir à émerger.

Cependant, il y a un constat triste ! Il n’y a pas toujours des jeunes congolais (de deux Congo) capables de se jeter dans l’eau malgré tout le tapage qu’il y a autour de l’entreprenariat, des start-up et consorts.

Il est vrai qu’il existe des barrières aux élans entrepreneurials des jeunes congolais, des barrières posées par les ainés et par ceux-là que les ainés protègent. Dans tous les deux Congo, l’environnement est verrouillé entre les mains d’un groupe des dinosaures (politiciens et non politiciens) qui ne sont pas prêts à donner leur chance aux nouveaux venus. Les opportunités sont bien là, mais les opportunistes ont les mains liées, et les soi-disant concours de start-up ne sont que des moyens pour les sponsors de se faire mousser, tout en pillant les idées des entrepreneurs afin de les exploiter sous leur propre branding et devenir plus fort, tuant aussi toute éventuelle concurrence dans l’œuf et renforçant leur monopole.

Toutefois, ceci doit plutôt motiver les jeunes à bien bosser tout en étant toujours positif dans ce qu’on veut faire pour entreprendre dans un secteur quelconque. L’exemple ? Nous en avons dans beaucoup de pays d’Afrique à l’occurrence de la jeune fille célèbre rwandaise,  patronne d’une petite entreprise, Clarisse IRIBAGIZA qui a fondé en 2010, alors qu’elle était encore étudiante, le laboratoire d’innovation HeHe Labs. Egalement co-fondatrice en 2011 du réseau de start-up rwandaises iHills ; elle gère une société qui génère 200 000 dollars de chiffre d’affaires par an et offre des programmes de formation aux élèves, pour les initier à la conception informatique dès le collège. La jeune fille, fait partie aujourd’hui des 100 personnes qui ont fait bouger l’Afrique en 2015 selon Financialafrik, 30 jeunes entrepreneurs africains parmi les plus prometteurs en 2016 selon le magazine Forbes, et sa personne force le respect.

Parmi les 24 jeunes entrepreneurs d’Afrique Orientale venant de Tanzanie, Ouganda, Kenya et Rwanda, elle a également remporté la première position dans la compétition « Inspire Afrique entrepreneuriat » et a emporté avec elle une subvention de 50 000$ pour développer son projet. Actuellement PDG d’une société de développement d’applications mobiles, HéHé Limited, Clarisse s’engage activement dans la promotion de l’entrepreneuriat technologique en Afrique et à travers le monde.

 Le rêve de devenir informaticienne

Si le milieu du High Tech est largement dominé par les hommes au niveau mondial, en Afrique, les femmes n’en restent pas moindres. C’est en 2010, après avoir gagné au concours « Inspire Africa » que Clarisse Iribagiza a commencé à vouloir s’investir à fond dans le milieu des TIC. Lors de la compétition, elle a été élue par les jurys pour ses avancés technologiques et son niveau de communication. Cette jeune rwandaise est un ingénieur en informatique spécialisée en science et technologie. Elle a baigné pendant 5 ans dans le domaine du génie logiciel et fait partie de Think Tank de Forum Word Entrepreneurship et Global Shapers du Forum économique mondial.

Hehe Limited

Hehe Limited est une société spécialisée dans le développement d’applications mobiles personnalisées pour les entreprises, fondée en 2010. Basé à Kigali, elle offre un support en ligne et hors ligne 24h/24 avec des services de stockage « cloud », permettant aux entreprises d’attendre le public et leurs clients en temps opportun et abordable. Hehe Limited travaille actuellement en collaboration directe avec le géant des télécommunications africaines MTN, avec la Fondation Praekelt et d’autres organismes gouvernementaux de Rwanda.

Pour en arriver là, elle a dû braver plusieurs obstacles et a été distingué parmi les jeunes femmes entrepreneurs africaines les plus courageuses.

Par son initiative, elle symbolise désormais un pilier important pour l’évolution du développement de l’Afrique dans les technologies de l’information.

Grâce à sa créativité, IRIBAGIZA a su, ces 6 dernières années, travailler avec les jeunes en leur offrant de meilleurs emplois et de l’épanouissement.

Sources : http://africaleadnews.com/innovation-la-rwandaise-clarisse-iribagiza-fondatrice-du-labo-hehe-labs/

https://www.afribaba.info/clarisse-iribagize-parmi-les-jeunes-entrepreneuses-a-suivre-en-afrique.html