Appelez-nous +243 977 19 0034

Support

Entreprenariat: la persévérance, secret de la réussite!

Entreprenariat: la persévérance, secret de la réussite!

L’entrepreneuriat n’est plus le long fleuve tranquille, la carrière glamour qu’il fut autrefois. Il ne suffit plus de grandes idées et d’idéaux.

L’entrepreneuriat est un combat! Un combat ou le vainqueur aura eu son adversaire à l’usure. Cela demande de la détermination, de la discipline, et beaucoup de la persévérance pour voir venir… quel que soit ses échecs ! Il s’agît tout comme un Highlander d’être le dernier, de ne pas abandonner. En d’autres termes: être le dernier homme ou femme debout quand tout le monde est tombé dans l’oubli.

Ne vous méprenez pas. Avoir la vision pour voir ce que les autres ne voient pas, la passion de soi, être capable de motiver les autres, avoir du bon sens pour construire et développer une entreprise, et le courage de prendre les bonnes décisions, font tous partie d’une même combinaison. Mais ce qui lie ces ingrédients tous ensemble c’est la ténacité. Avoir la persévérance de se tenir à ces principes  jour après jour, année après année.

Le peu de personnes qui trouvent la notion d’entrepreneuriat enivrante au point où elles sont impatientes se lever chaque matin, se rendre au travail, et de traiter le chaos sont les véritables entrepreneurs du monde. 

De l’intérêt de se tromper ou d’échouer. S’enfermer dans une forme de déni ou de refus catégorique d’envisager l’idée d’un échec n’est pas une attitude aidante, ni très constructive. La peur de l’échec, tout le monde l’a ressentie à un moment ou un autre. Mais sachez que l’échec peut mener à de grandes réalisations si vous persévérez dans vos projets.

L’échec, quand il instruit son auteur, quand il est exploité et dépassé, peut se révéler extraordinairement utile. Il est même au cœur du progrès. En effet, suivant la formule d’Einstein, « une infinité de succès ne suffiront jamais à me prouver que j’ai raison, tandis qu’un seul échec expérimental suffit à me prouver que j’ai tort ».

Une erreur rectifiée vaut mieux que l’absence d’erreurs, car l’on ne progresse qu’en se corrigeant. L’échec reste un élément clé dans les plus grandes réussites du monde des affaires et les entrepreneurs (américains) qui n’ont pas échoué au moins une fois ne sont pas pris au sérieux par leurs partenaires. On considère certes qu’ils ont dû faire des erreurs, mais on parle d’expérience et non d’échec… Échouer – et apprendre de ses erreurs – est une étape importante sur le chemin du succès. Il est commun d’entendre que l’« on apprend plus de ses erreurs que de ses succès ».

Quelques personnalités du monde de l’entreprise et des arts qui ont connu l’échec avant de réussir :

  • Personne ne devient Google du premier coup

Je parie que vous ne saviez pas que Larry Page et Sergey Brin trimbalèrent leur idée d’entreprise: un moteur de recherche autonome, partout dans la Silicon Valley avant que le co-fondateur du Sun Andy Bechtolsheim leur signa un chèque de 100 000 $. Ce coup de pouce valu à Google en 1999, la septième place du classement des moteurs de recherche avec seulement 7,8 pour cent du marché. Il a fallu des années avant que Google devienne un verbe populaire partout dans le monde.

  • « Le Darwinisme délibéré » de Jeff Bezos

Jeff Bezos a peut-être eu un éclair de génie en entrant sur  le marché du commerce en ligne quand il  fonda Amazon en 1994, mais ce ne fut pas une vision grandiose qui a permis à la société basée à Seattle de survivre aux retombées nucléaires de l’ère dot-com et de prospérer à travers la Grande Récession. Il fit preuve de ténacité, de persévérance et d’une culture très concurrentielle axée sur la survie du plus apte que Bezos appelle «Darwinisme délibéré. »

  • Winston Churchill a été rejeté de son parti politique sur des désaccords idéologiques de 1929 à 1939.

Aux débuts de la Seconde guerre mondiale le 3 septembre 1939, Churchill a été nommé à l’Amirauté britannique, mettant ainsi fin à son « exil ». L’année suivante, il a été élu Premier ministre à l’âge de 62 ans.

  • Les professeurs de Thomas Edison lui disaient qu’il était « trop bête pour apprendre quoi que ce soit ».

Thomas Edison a détenu plus de 1 000 brevets et a inventé des appareils qui ont changé le monde tels que le phonographe, l’ampoule électrique ou encore une caméra.

  • Le jeune Henry Ford a ruiné sa réputation avec quelques activités dans l’automobile qui ont connu l’échec.

Toutefois, après une mission de recherche, il a finalement trouvé un associé qui a cru en lui. Lorsque la Ford Motor Company a changé à jamais l’industrie et la culture automobile avec son mode de production basé sur la chaîne de montage, Henry Ford a prouvé qu’il avait tiré une leçon de ses erreurs.

  • Charles Darwin était considéré comme un étudiant moyen. Il a renoncé à une carrière médicale et est allé dans une école pour devenir pasteur.

Mais lorsque Darwin a étudié la nature, il a trouvé sa véritable vocation et a voyagé à travers le monde pour découvrir ses mystères. Ses écrits, particulièrement « L’Origine des espèces », ont fondamentalement changé le monde de la science en répandant la découverte de l’évolution.

  • Le colonel Harland David Sanders s’est fait renvoyer d’une douzaine de postes avant de fonder un restaurant à succès.

Il a voyagé à travers les Etats-Unis à la recherche de quelqu’un pour vendre ses poulets fris et après avoir finalement pris une affaire commerciale dans l’Utah, Kentucky Fried Chicken était né. KFC est maintenant une des franchises les plus identifiables au monde avec plus de 18 000 emplacements.

  • Lorsqu’il était enfant, Albert Einstein rencontrait des difficultés à communiquer et à apprendre d’une manière traditionnelle.

Bien sûr, les problèmes de communication et de comportement d’Albert Einstein n’étaient pas un indicateur d’un manque d’intelligence. Il a gagné le prix Nobel en physique pour la découverte de l’effet photoélectrique et sa théorie de la relativité a corrigé les déficiences de la physique newtonienne.

  • La mère de Sir Isaac Newton l’a sorti de l’école lorsqu’il était enfant afin qu’il s’occupe de la ferme familiale. Il a échoué de manière lamentable.

Réalisant que son fils n’étais pas fait pour labourer les champs, elle a laissé Sir Isaac Newton terminer sa scolarité de base et finalement s’est laissée convaincre de lui permettre d’aller à l’Université de Cambridge. Sir Isaac Newton a continué et est devenu un des plus grands scientifiques de tous les temps en révolutionnant la physique et les mathématiques.

  • Oprah Winfrey s’est fait renvoyer de son premier emploi à la télévision. Elle officiait en tant que présentatrice à Baltimore où, a-t-elle déclaré, elle a dû faire face au sexisme et au harcèlement.

Mais Oprah Winfrey a rebondi et est devenue la reine incontestée des émissions de débats à la télévision avant de créer un empire dans les médias. D’après Forbes, aujourd’hui, elle pèse environ 2,9 milliards de dollars.

  • Walt Disney s’est fait renvoyer par le rédacteur en chef d’un journal parce qu’il « manquait d’imagination et n’avait pas de bonnes idées ».

Plusieurs de ses affaires ont échoué avant la première de son film « Blanche Neige ». Aujourd’hui, la plupart des bambins ne vivraient par leur enfance de la même manière sans ses idées.

Voilà où ténacité, confiance en soi, en vos équipes,  et votre entreprise est fondamental.

  • En effet, les entrepreneurs qui réussissent sont des marathoniens, pas des sprinteurs, sauf qu’il n’y a pas de ligne d’arrivée. Il y a juste un mode de vie, une façon de travailler à adopter.

 Sources : http://blog.wikipme.fr/la-perseverance-ou-le-succes-dun-entrepreneur/, http://www.macondomedia.fr/blog/2017/03/15/echec/